Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Journal d'Andréanne - Mars

Hello les filles,

Nous voilà dans notre premier journal de lentrepreneur chez Sans-Façon. Si vous navez pas lu le premier chez Womance, je vous le mets juste ici. Comme chez Womance, le journal sera disponible seulement à partir de linfolettre, donc je vous invite à vous inscrire à linfolettre de Womance (juste ici), si ce nest pas déjà fait. Cest évidemment moi qui écris les deux, mais vous verrez que ce sont deux contenus complètement différents. Je vis tout à partir du même bureau, mais les défis, mes joies et peines, mes up and down sont loin d’être les mêmes! Cest le premier journal de Sans-Façon, donc il est supppperrrr long, mais je vous promets que les autres seront plus courts!

 

Vous savez que Sans-Façon a failli s'appeler « Womance Cosmétiques »? Au début, j’étais certaine que le volet cosmétiques serait une extension de Womance. Quand lidée mest venue de créer une gamme de cosmétiques, javais en tête quelque chose de simple, très simple. Davoir à ma disposition la base, rien de trop complexe et facile à comprendre. Je cherchais simplement à me retrouver à travers tout le bruit, la couleur, lextra que le monde des cosmétiques moffrait. Je cherchais quelque chose qui me ressemblait. Je cherchais par-dessus tout à ne pas vouloir changer. Y a-t-il une manière dacheter du maquillage sans nécessairement quon nous vende le fait que nous allons devenir ceci ou cela? Je voulais créer du simple pour menlever cette pression que jai toujours ressentie à l’égard des cosmétiques.

 

Javais en tête que ce soit une extension de Womance puisque cest ce que Womance moffre comme émotion. Elle moffre réconfort, elle ne me met pas de pression et ne me demande pas d’être quelquun dautre. Elle moffre des vêtements pour me faire sentir bien sans mimposer une pression de ressembler à ceci ou cela. Souvent je me dis que si un jour je crée une autre compagnie, elle répondra aussi à ce besoin : du simple pour se sentir bien, et ce, sans pression.

 

Ah! et finalement, ça ne sest pas appelé Womance Cosmétiques pour deux raisons :

  1. Je ne voulais pas dévaloriser la qualité des produits que nous avons créés. Je ne voulais surtout pas que vous pensiez que c’était des produits de bord de caisse.
  2. Légalement et financièrement, ça pouvait être un enjeu. Advenant le cas où la compagnie de cosmétiques ne fonctionne pas, ça aurait nui à Womance. Advenant le cas où Womance ne fonctionne plus, ça aurait nui au volet cosmétiques.

 

Cest donc là que nous sommes partis à la recherche dun nom. Lors du travail avec la firme créative, je leur ai dit de ne me présenter aucun nom pour lequel on ne pouvait pas déposer une demande de marque de commerce au Canada et aux États-Unis. Pouvez-vous croire quils ont fait la demande pour une dizaine de noms avant de trouver quelque chose qui nappartenait pas à quelquun? Toutes les grandes marques de cosmétiques de ce monde possédaient tous les noms quils trouvaient, même ceux quils avaient créés de toutes pièces! Et cest un jour quils sont tombés sur le mot « sans-façon » qui signifie : Simplicité dans les manières. Nous ne pouvions pas mieux tomber. (Je dis tomber, mais cest un bien grand mot. On a travaillé plus de huit mois pour arriver à une image de marque parfaite. Disons quon a plus travaillé que tombé sur le mot.)

 

Sans-Façon, ce fut trois ans de travail en amont avant que je puisse vous en parler. Cest le triple de linvestissement de départ que javais prévu (Merci à sa grande sœur Womance davoir rendu ce projet possible). Naïvement, lorsque lidée dune ligne de cosmétiques mest venue en tête, je me disais : « Bin voyons, pourquoi personne dautre na-t-il vraiment fait sa place au Québec depuis notre grande Lise Watier? » Il y a eu des marques de maquillage, plusieurs sont passées, dautres y sont encore, mais rien ne ressemblait à ce que je cherchais.

 

Finalement, jai compris. Cest complexe et vraiment coûteux. Sans-Façon a été lancée dans mes années les plus difficiles mentalement avec Womance (lire mon premier journal). Sincèrement, les 6-9 derniers mois avant de lancer officiellement SF, jy ai mis toute mon énergie pour massurer quelle fonctionne du mieux que je le pouvais, et ce, le plus rapidement possible étant donné les investissements financiers que jy avais mis. (Je vous épargne tous les $$ et le temps perdu avant même de lancer la compagnie, dans les multiples tests et le fait davoir changé boute pour boute le nom et limage. Ça mapprendra à vouloir aller vite sans suffisamment réfléchir. Jai appris. Promis.)

 

Le stress était tellement élevé que jai quasi regretté de m’être embarquée dans cette aventure. Même si je sentais que c’était la bonne chose à faire, langoisse de ne pas réussir prenait toute la place. Vous me direz que cest normal, cest exactement ça se lancer en affaires, mais ce nest pas parce que cest « normal » que cest tout aussi facile. Rien à voir avec les débuts de Womance où je ne savais pas trop où jallais ou combien de temps ça allait prendre avant de pouvoir dire que ça fonctionne. Je ne m’étais jamais vraiment souciée de savoir si Womance allait fonctionner, je me laissais aller là-dedans. Mais avec Sans-Façon, c’était tout le contraire. Le stress était intense et le plan pas vraiment peaufiné. Comment peut-on prévoir lannée à venir quand on na aucune idée de la réaction des gens? Aimeront-ils? Suis-je sur la bonne voie? Est-ce que mon intuition était mauvaise? Est-ce quune fille qui se maquille à peine, qui nest pas une guru makeup, peut convaincre des gens quelle a créé des produits wow? Me feront-ils confiance?

 

Les nuits dinsomnies se sont accumulées et deux semaines avant le lancement officiel, ma grand-mère a commencé à aller de moins en moins bien. Assez pour nous inquiéter. Devant ma caméra, vous ny avez vu que du feu. Je vous ai parlé de tous les produits jour après jour avec une excitation légendaire, mais en vrai, j’étais fatiguée, épuisée et également terrorisée à lidée de perdre ma grand-mère. Jai à peine connu lautre puisquelle est décédée lorsque javais trois ans. La mère de ma mère fut toujours un peu la seule mamie dans ma vie.

 

On me dit toujours que si je suis dans le domaine des vêtements et du maquillage, cest à cause delle. Une coquette mamie qui était toujours bien mise. Personne dautre autour de moi naimait le maquillage et les vêtements autant quelle. Ce n’était jamais extravagant. Toujours simple, mais uniquement parfait. Quand jallais la voir, elle était bien habillée et bien maquillée, je la complimentais toujours et elle me répondait quelle navait rien fait de spécial alors que je voyais très bien quelle avait pris le temps de sappliquer un petit fard à joues brillant. Je laurai manquée dune seule journée puisque jallais la voir pour lui offrir une boîte de tous mes produits. Ma grand-mère nous a quittés rapidement quelques jours avant le lancement. Le 10 octobre, nous célébrions ses funérailles. Le 10 octobre, je mettais les produits de Sans-Façon disponibles à la vente. Comme prévu, le site est devenu actif à cette date. Ce fut lune des journées les plus étranges de ma vie. Lexcitation denfiinnnnn lancer SF, langoisse de voir votre réaction, la douleur inexplicable de perdre le pilier de notre famille, cette force tranquille qui ne dérangeait jamais personne, mais qui laissait un vide immense.

 

Je dis souvent quelle a fait exprès, quelle a bien choisi son moment pour partir. Celle qui ma inconsciemment envoyé dans le domaine des cosmétiques sest bien arrangée pour que je me souvienne delle à tous les anniversaires de Sans-Façon. Et tu sais quoi mamie, je ne ten veux pas. Jai eu mal sur le coup, mais cette année du deuxième anniversaire de SF, jai souri toute la journée en pensant à toi.

5 commentaires

Elise

😢🥲 c’est avec les larmes qui coulent sur mes joues que j’écris ce message. Andréanne, à chaque fois que je te lis, que j’utilise un des tes produits, que je porte un de tes vêtements, je sens tout le travail et le soin que tu portes à ce que tu crée. Merci d’avoir créé SF, malgré la tâche colossale que cela a été de le faire. Ces produits sont exactement ce dont j’avais besoin: simple, beau et d’une efficacité incroyable!
Ta mamie les aurait probablement porté tous les jours avec une si grande fierté. Merci de nous partager ce qui t’a mené à créer SF et de nous parler de ce que nous ne savons pas mais qui est derrière ces beaux produits que nous consommons. Bonne journée à toi 💫 et encore bravo à toute l’équipe derrière SF, c’est juste wow!

Catherine

wow wow wow, tellement beau ce que tu as écris, j’adore te lire! quelle belle histoire, c’est tout en ton honneur! c’est sur sur sur que ta mamie est fière de toi et qu’elle veille sur toi.

Anaelle

C’est tellement beau de te lire ❤️ Merci de te devoiler avec autant de transparence et d’authenticité, c’est touchant 🙏❤️

Bianca

Authentique et percutant, les larmes au yeux. Comme c’est beau! Merci pour ce beau texte, j’ai déjà hâte de lire les prochains!! :-)

Geneviève

Comment finir les yeux plein d’eau… en direct de mon travail! (Oups!) J’adore ton écriture, merci d’être toujours aussi authentique. C’est en grande partie pourquoi le sentiment d’appartenance est si grand pour Womance et Sans façon d’après moi. Déjà hâte de lire les prochains!!!

Laissez un commentaire

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Panier

Plus de produits disponibles à l'achat

Votre panier est vide.